• contact@vivredaventure.com

Les destinations

L’Islande

L’Islande en 6 jours

 

J’ai eu la chance de trouver des billets d’avion vraiment pas cher pour cette magnifique destination avec la compagnie WOW Air. Je suis parti début Octobre à des horaires pas vraiment confortable mais ceci explique le prix des billets !

Dans cet article je vous raconte mon itinéraire. Il est possible en une semaine de faire le tour de l’île en voiture via la route 1 mais vous n’aurez que très peu de temps pour les randonnées, les ballade et profiter de tout ce qu’il y a à voir.

J’ai préféré visiter le sud en prenant le temps, et même le trajet que j’ai fait été dense ! Tout est tellement beau et magique !!!

Allez go, je vous emmène avec moi …

Jour 1

Arrivée à l’aéroport de Keflavik, une personne de l’agence de location de voiture (Green Motion) m’attend à l’aéroport pour me conduire à l’agence de location. Pour ma première nuit j’ai réservé à Guesthouse Keflavík avec petit déjeuner inclus (complètement dingue ce breakfast !!).

 

Guesthouse Keflavik

Jour 2

Visite de Reykjavik jusqu’en milieu d’après-midi. Le centre est très mignon, on ne se croit pas une capitale.                

 

 

 

 

 

 

 

 

J’en prends déjà plein les yeux avec les paysages majestueux,

sur la route en direction de Selfoss où je vais passer la nuit dans une auberge chaleureuse avec jacuzzi dans le jardin ;).

En Islande, on se déchausse souvent à l’entrée, ce qui est agréable car tous les espaces communs sont vraiment très propres.

Jour 3

Le cercle d’or

La journée va être chargée, je me lève de bonne heure pour être sur la route avant le levé du soleil et ainsi capter des lumières rasantes pour prendre des photos. Cette boucle est l’une des excursions les plus demandées avec les sites les plus visités du pays.

C’est un circuit facile et agréable avec des chemins de randonnées pour débutants.

Je fais mon premier stop au volcan Kerid, mais il est trop tôt et la barrière est fermée ! Tant pis, j’en profite pour faire de beaux clichés !

Pingvellir National Park

Je passe par la route 36 qui longe le lac Pingvallavatn. C’est le plus grand lac naturel d’Islande avec ses 83km de long, c’est vraiment magnifique ! Sur la route, on aperçoit de jolis chalets, se sont pour la plupart des résidences secondaires des habitants de Reykjavik.

Ce parc est classé au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2004, c’est à cet endroit que l’on peut observer un fossé d’effondrement causé par la dérive des continents, et celle-ci s’écarte de 5mm chaque année. Vous y trouverez également de nombreux chemins de randonnées qui vous conduiront, à la chapelle et à l’ancienne maison de vacances du 1er ministre,

 

 

 

 

une belle cascade, et de nombreux points de vus.

 

Prévoir au moins 2h.

 

 Geysir   

Sur la route je prends Pauline et Justin en stop, l’occasion de papoter et de rencontrer du monde !

 

Geysir c’est un geyser des plus étonnants, un conduit souterrain qui se termine à la surface par un cratère. Celui-ci se remplit d’eau pour former comme une poche qui sous la pression de l’eau explose toutes les 5 à 7 min pour laisser place au jet d’eau ultra puissant pouvant monter jusqu’à 35m actuellement.

Vous pouvez vous promener un peu plus haut pour admirer le paysage. On se situe sur une zone géothermique de 3km2 où on peut apercevoir des marres de boue bouillonnante et d’autres cratères en ébullitions.

Prévoir minimum 30 min

Les Gullfoss

Ces chutes d’eau sont magnifiques, hautes de 35m et longues de 2.5km avec un débit de 130m3 par seconde ! Elles se jettent dans une fissure étroite qui donne l’impression de canyon. Par jour de beau temps vous pouvez y admirer un arc en ciel qui l’enjambe. Un chemin de promenade peut vous conduire plus haut.

Prévoir minimum 30min

Et enfin pour clôturer cette belle journée je file jusqu’à Seljaland pour une dernière chute d’eau avant de regagner l’auberge.

    

Celle-ci est haute de 40m, elle a la particularité d’avoir un chemin qui permet de passer derrière la chute, c’est magique ! Avec des arcs en ciel partout en fonction de l’endroit où on se trouve !

Prévoir 30min

L’auberge Nicehostel Seljaland est une ancienne école, complètement repensée et décorée avec goût. Très agréable !

 

Jour 4

Grosse journée de route jusqu’à Hofn. Je découpe les visites sur la deuxième partie de la route c’est à dire que je garde tout le sud pour demain !

Nùpsstadur

Petit arrêt pour quelques photos, très rapide mais charmant. Une ancienne ferme et ses dépendances aux toits herbus qui se fondent dans le terrain au pied d’une falaise. Très chouette !

Skaftafell

Il fait un temps exceptionnel, un soleil idéal, pas trop froid, c’est parfait !

Ce parc national est situé au pied du plus grand glacier d’Islande, le Vatnajökull, qui est aussi le plus grand glacier européen avec ses 8400 km2 et à certains endroits 1 km d’épaisseur de glace.

Une petite randonnée d’une durée de 45min vous emmène au pied du glacier, à cette période c’est le cadeau de toutes les couleurs d’automne. Une vraie palette de couleur, tout est beau, grandiose ! Une fois au pied du glacier j’ai le souffle coupé, je n’ai jamais vu de tel paysage.

Quelques icebergs se détachent, c’est impressionnant. Sur le retour je prends un chemin de randonnée balisé où personnes ne se dirigent ! Et là, le paradis pour moi ! Je me retrouve toute seule en pleine nature avec des paysages exceptionnels, une nature sauvage et préservé, des petits sentiers très agréables à emprunter, un vrai moment de détente.

 

 

 

Prévoir 1h30

Emporté par tout cela je décide de me diriger vers une autre chute d’eau, là il faut monter dur mais une fois arrivé en haut la récompense est au rendez-vous.

Prévoir 45min

La route entre Skaftafell et Höfn est de toute beauté !! Si j’avais pu m’arrêter partout je crois que je l’aurai fait !

Jökulsàrlon

C’est l’ARRET OBLIGATOIRE !!!! Mon gros coup de cœur de ce voyage !!!

 

C’est un lac profond de 200m formé par l’arrivée d’une des langues du glacier Vatnajökull. Vous pouvez y admirer des paysages polaires avec des glaciers aux couleurs vraiment surprenantes de bleu ciel et/ou de noir. J’ai la chance d’y être en toute fin d’après-midi et j’ai un cadeau de dingue, le couché de soleil en plus !

J’y suis restée 2h, c’était un moment magique, mais je crois qu’en Islande tout est comme ça !!  De l’autre côté vous pouvez observer la plage de sable noir sur laquelle vienne s’échouer des icebergs. Je reviendrai faire ce côté demain matin car il est temps de filer jusqu’à Höfn encore une petite heure de route et la fatigue commence à se faire sentir.

Höfn Hostel charmante auberge, très accueillant.

Jour 4

Chemin inverse avec stop sur la plage, il est tôt et ce matin se sont les phoques qui jouent entre les icebergs !!

Il neige, j’ai eu de la chance hier de profiter comme je l’ai fait ! Il y a beaucoup de vent et il fait très froid, je préfère faire la route directement jusqu’à Vik.

Je réserve 2 nuits à  Nordur-Vik  pour me poser un peu.

Jour 5

 Vik et ses alentours

Charmant petit village avec sa petite église perchée sur la colline en face d’une falaise où viennent se nicher les macareux de juin à début septembre.

Départ de l’auberge pour une randonnée de 2 h pour grimper jusqu’en haut de la falaise Reynisfjall et faire le tour. La vue est splendide et domine la plage de Reynisfjara avec les les fameux Reynisjandar. C’est top, j’ai cette vue que pour moi car d’en haut j’aperçoit tout le monde prendre ses photos.

L’après-midi visite de Hjörleifshöfõi à 10 min en voiture à l’Est de Vik, un îlot chargé d’histoire avec une marche de 2h puis de jolies grottes tout autour à découvrir. Ça grimpe mais ça vaut vraiment le coup !

N’oubliez pas de prendre vos photos de Vik au niveau du cimetière juste au dessus de l’église, très joli point de vue et également un bon spot le soir pour voir les aurores boréales ;).

Dernière nuit avant de me rediriger vers l’aéroport demain ! Beau cadeau ce soir avec des aurores boréales juste devant l’auberge ! Wahou !!!

Jour 6

De l’autre côté à l’Ouest je me dirige vers la magnifique plage de sable noir avec une mer incroyablement puissante au niveau des grandes grottes d’orgues basaltiques de Hálsanefshellir. Elles sont, se qu’est la chaussée des géants à l’Irlande.

Il est pourtant tôt mais il y a déjà beaucoup de monde et surtout plusieurs couples chinois en tenue de mariés venue faire leurs photos ! Le site leur appartient !

Dyrhòlaey 

C’est un promontoire rocheux de 120 mètres de hauteur. Au bout de la route 218, à l’extrémité Est, on peut admirer la magnifique arche au dessus de l’océan ainsi que la côte et la falaise trouée d’une multitudes de grottes sous-marines, possibilité de voir des macareux moines de juin à début septembre. C’est le point méridional de l’Islande.

 

Sólheimasandur

Avant dernière étape, la carcasse d’avion sur la plage. Plusieurs avis divergent sur la visite de ce site alors je décide de me faire ma propre opinion. Je suis assez intriguée…

Voici l’histoire :

Le 24 novembre 1973, un avion américain de l’U.S. Navy est en perdition et obligé de se poser d’urgence sur une plage de sable noir coincé entre Vik et Skógar.

Cet avion, un Super DC-3 de chez Douglas (aussi appelé Dakota ou C-117 dans la terminologie militaire) est pris dans le mauvais temps. En manque de carburant, son pilote doit donc faire tout son possible pour atterrir et sauver l’équipage. Avec une grande chance, il arrive à poser l’appareil sur la plage de Sólheimasandur sans trop de dommage et l’équipage est ensuite secouru par un hélicoptère de l’US Air Force en provenance directe de l’aéroport de Keflavik.

L’avion est ensuite tout simplement abandonné par l’armée américaine, qui en retire les pièces détachables. Les 4,5 tonnes du fuselage de cet avion vont donc rester pendant plusieurs décennies soumis aux déchaînements des éléments islandais. Vent, pluie, neige et soleil vont donc détériorer la carlingue de l’avion. 40 ans plus tard, le DC-3 de Sólheimasandur est largement abîmé, il lui manque notamment les ailes et la queue, et son fuselage est criblé de trous.

Plusieurs légendes entourent l’épave de l’avion. On dit qu’un fermier local aurait découvert qu’un des réservoirs du C-117 DC-3 était plein, à cause d’une erreur des pilotes. Il put donc récupérer l’ensemble du carburant pour faire fonctionner ses engins ! La queue fut, quant à elle, vendue un à restaurant qui aurait pour thème l’aviation.

Concernant le lieu, l’avion s’est donc posé sur une superbe page de sable noir en plein sur la côte sud de l’Islande à proximité des grands glaciers de l’ Eyjafjallajökull et de Mýrdalsjökull, entre l’arche de Dyrhólaey et la cascade de Skógafoss.

Le lieu est très beau, mais il faut compter 1h de marche allez pour se retrouver avec une foule de personne agglutinée tout autour ! On peut entrer à l’intérieur et monter sur les ailes de l’avion mais pour cela il faut être ultra rapide car tout le monde est au taquet ! Et j’y retrouve ces couples en séance photo mariage !! Ils ont complètement privatisé le lieu et impossible de les déloger même 5 min !

C’est vraiment la visite que j’ai le moins appréciée ! Même si le lieu est magnifique, c’est pour moi complètement inutile de perdre 2h pour ceci !

Les chutes d’eau de Skògar, je les aperçois au loin mais je n’ai pas le temps de m’arrêter, ce sera pour une prochaine fois 😉

Blue Laggoon

Je me suis fais le kiff de réserver un créneau dans ce lieu avant de rendre la voiture et de retourner à l’aéroport !

Le Blue Lagoon est l’un des endroits les plus prisés d’Islande, et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi quand on voit le contraste entre le bleu laiteux et opaque de ses eaux avec les champs de lave noire environnants couverts de mousse vert foncé, il est ouvert toute l’année..

C’est un grand lac idéal pour se baigner, puisque la température moyenne de l’eau est de 39°C/102°F. Il est situé dans la péninsule de Reykjanes dans le Sud-Ouest de l’Islande. Il ne se trouve qu’à 15 minutes de voiture de l’aéroport international de Keflavik, et à environ 30 minutes de route de la capitale de l’Islande, Reykjavik. Il constitue donc une des meilleures façons de débuter ou de conclure son séjour en Islande.

Le tarif d’entrée standard pour les adultes (plus de 14 ans) est fixé à partir de 6100 ISK (gratuit pour les enfants), avec un soin du visage et une boisson offerte.

Il est indispensable de réserver votre entrée plusieurs jours, voire plusieurs semaines à l’avance.

Le Blue Lagoon n’est pas d’origine naturelle, ce lagon ne s’est pas formé naturellement, mais sous l’effet de l’activité en 1976. Il s’agit d’un excès d’eau chaude en provenance de la centrale électrique. Certains vont même jusqu’à considérer le lagon comme le fruit d’une catastrophe écologique, mais la plupart des gens estime qu’il s’agit d’un accident environnemental heureux. L’eau est parfaitement propre et ne contient aucune substance chimique, mais uniquement des minéraux qui se sont par ailleurs avérés très bon pour la peau.

On y trouve une eau de mer chaude et riche en minéraux – elle contient par exemple du silice – qui fait des merveilles pour la peau, beaucoup de personnes viennent pour se soigner contre le psoriasis ou pour se détendre dans l’une des 25 merveilles du monde au dire du National Geographic ou du Condé Nast Traveller qui l’a fait paraître dans son Top 10 des meilleurs spas du monde. Beaucoup de célébrités viennent ce qui ne fait que d’accroître la popularité de ce site. Qui soit dit en passant est vraiment exceptionnel !!!!

Et voilà, retour à la maison ! L’Islande c’est grandiose, cette semaine fut une expérience extraordinaire. La prochaine fois ce sera en famille que nous reviendront fouler les terres Islandaise et je suis persuadée que mes 2 petits vikings se sentiront comme des poissons dans l’eau !!!

 

 

 

 

Islande – Reykjavik

Reykjavik – Jour 2

Le centre de Reykjavik est très mignon, on ne se croit pas une capitale. Il m’aura fallu une demi-journée pour découvrir les rues et ruelles mais prévoir une journée si vous souhaitez visiter quelques musées.
Celui qui m’a interpellé est le Icelandic Punk Museum.

La Hallgrímskirkja située au Sud-Est de la ville est une église luthérienne construite de 1945 à 1986, elle est en béton et sa flèche mesure 74,5 m. Son architecture rappelle les orgues basaltiques, présents en grand nombre en Islande.
Pour visiter l’église c’est gratuit, mais il faut compter 1000 ISK pour monter dans la tour ou 100 ISK pour les enfants de 7 à 16 ans. Prévoir également 30 min d’attente minimum.

Sólfar, est une sculpture située à Reykjavik, sur le bord de l’ancien port de la ville. Elle est réalisée en 1990 par Jón Gunnar Árnason. Cette sculpture en acier évoque la silhouette d’un bateau viking qui se dirige vers le soleil quand celui-ci se couche. Ce qui m’a frappé c’est la beauté du paysage autour de cette sculpture.


Cette promenade dans le centre ville est très agréable et à taille humaine.


Dès la sortie de la ville, la route N°1 ou route circulaire en direction de Selfoss est en excellent état et les paysages sont majestueux.