• contact@vivredaventure.com

Le minimalisme

Qu’est-ce que le minimalisme ?

Ce mot fait partie des mots dans l’air du temps, mais qu’est-ce que cela peut-il bien signifier ?

Voici la définition du Larousse : recherche de solutions requérant le minimum d’efforts, de bouleversements (par opposition à maximalisme).

Pas très explicite n’est ce pas ? Dans cet article je vous explique ce que nous mettons derrière ce terme ainsi que nos premières démarches minimalistes.

Depuis toujours, j’aime conserver les babioles, les souvenirs en tout genre (sous-bock dans un bar sympa, journaux, bibelots, fringues de mon adolescence…), j’adore ça ! Et je me souviens de tout, quitte à avoir inscrit la date et le lieu sur certains objets. Oui mais voilà, c’est chouette mais ça prend ÉNORMÉMENT de place. Sans s’en rendre compte, les placards débordent, les étagères sont saturées et tout prend la poussière. Ce qui crée une pollution visuelle dont on ne se rend même plus compte !

Je me revois dire régulièrement : « on ne peut plus rien poser là ! C’est vraiment le bazar ! Faut qu’on fasse du tri, c’est plus possible ! ». Et tout ceci pouvait aussi créer des tensions, surtout quand les enfants apportaient la moitié de leur chambre dans le salon.

En bref, je passais mon temps à ranger, m’agacer et repousser le moment fatidique où il fallait enlever la poussière ! Mais ça, c’était avant 🙂 !

Notre transformation a commencé avant même de décider de voyager. J’avais besoin de gagner de la place dans la maison, tout était trop encombré !

Nous avons fait un tri de dingue !!! Comment ??? Je ne cache pas que ce n’est pas évident lorsque l’on est conservateur, mais c’est largement faisable et je vous assure qu’on se sent beaucoup mieux après !!

5 questions à se poser pour réussir à trier  :

  • Est-ce que je m’en suis servie durant l’année qui vient de passer ?
  • Est-ce vraiment utile ?
  • Est-ce quelque chose de sentimental ?
  • Est-ce encore à ma taille ?
  • Est-ce que cet objet m’apporte quelque chose de positif ?

Ça, c’est la première étape, car la deuxième est un peu plus philosophique !

Le minimalisme, c’est pour moi réussir à se contenter de peu, trouver du bonheur et de la satisfaction dans ce que l’on possède déjà. Durant notre voyage, tout ceci va prendre encore plus de sens, alors pourquoi ne pas commencer dès maintenant ?

Cette satisfaction va bien au-delà du besoin matériel. Tout est fait aujourd’hui pour nous persuader d’accroître notre consommation. Symboliquement, alléger son quotidien c’est pouvoir se dire qu’on est suffisamment bien comme on est, avec ce que l’on a, sans avoir besoin d’artifices… C’est s’accepter. Pas facile face à cette société de consommation !!

Être en accord avec ses propres valeurs, privilégier l’être à l’avoir et au paraître est primordial pour avoir une vie épanouie et épanouissante. Tout comme se détacher du regard des autres, de leurs jugements et de leurs attentes. Nous ne sommes pas obligés de faire comme M ou Mme Toutlemonde pour se plaire et plaire aux autres.

Plaire aux autres, être conforme aux attentes de la société, à ses normes, aux attentes de nos parents, de notre conjoint, de nos amis requiert beaucoup d’énergie. Pour moi, le minimalisme, c’est aussi prendre ou reprendre le contrôle de sa vie et refuser de se laisser diriger par des objets ou des normes sociétales. Je ne sais pas vous, mais personnellement j’aime me sentir libre et indépendante dans mes pensées, mes choix et mes actions…

Dans un prochain article, je vous parlerai des affaires dont nous nous sommes « débarrassés », car je dirais que rien ne se perd, rien ne se crée tout se transforme 😉