• contact@vivredaventure.com

L’école en voyage

L’école en voyage

Durant l’année à venir, la maîtresse c’est moi ! Gabriel entre en CE2 et Maxence en GS. Quels sont les différentes possibilités pour faire l’école à ses enfants ? Est-on obligé de les déscolariser ? Comment faut-il s’y prendre ? Quel support utiliser ? Voici les choix que nous avons faits.

Doit-on déscolariser ses enfants ?

Cette question n’a pas vraiment de réponse car tout dépend du Directeur dans laquelle votre enfant est scolarisé. Certains acceptent de conserver l’enfant dans les effectifs lorsque cela est possible. Tout dépend de la durée de votre voyage. Pour nous, cela n’était pas possible, nous avons donc déscolarisé nos deux enfants.

Comment déscolariser ses enfants ?


J’ai commencé par prendre un rendez-vous avec le Directeur de l’école pour lui parler de notre projet. De son côté il n’a pas su m’apporter beaucoup de réponses. J’ai donc commencé mes démarches en appelant l’Inspection Académique qui m’a renvoyée vers la Direction Diocésaine de l’enseignement catholique car ils étaient scolarisés dans une école privée. Je leur ai expliqué notre projet et ils ont validé par téléphone. J’ai préféré faire un courrier à l’école pour qu’il y ait une trace écrite de mes démarches.
En école publique, l’Inspection Académique suffit. Il y a plusieurs sons de cloches et surtout plusieurs manières de procéder en fonction de l’académie dans laquelle vous habitez. Pour certaines académies un coup de fil suffit, pour d’autres une lettre recommandée avec accusée de réception est nécessaire. Si vous gardez votre domicile durant votre voyage, vous devez en informer la mairie pour déclarer que vous passez en l’Instruction En Famille (IEF).

Qu’est-ce-que l’Instruction En Famille (IEF) ?

C’est le fait d’instruire ses enfants en dehors de l’école. L’instruction est obligatoire, l’école pas forcément mais le système nous pousse grandement à rester dans le circuit! Depuis peu, la CAF enlève les allocations familiales si votre enfant n’est pas scolarisé car l’IEF est considéré comme un choix personnel et donc l’Etat ne valorise pas cette démarche.

Quels supports nous utilisons ?

Il en existe plein plein plein !!! Des sites internet, des manuels, le CNED, les musées, des supports audio ou vidéo, des livres, sa propre imagination, la nature, la vie quotidienne, des groupes de famille sur les réseaux sociaux qui permettent d’échanger et de se retrouver etc…

Ce que nous avons choisi :

Pour débuter dans cette grande aventure, j’ai eu besoin de me sentir guidée. J’ai pris rendez-vous avec les institutrices de mes enfants pour leur demander de l’aide. A vrai dire, je crois que les enseignants en tout cas ceux de l’école dans laquelle nous étions ne m’ont pas semblé forcément favorables à ce projet donc peu de conseils m’ont été communiqués, j’ai eu plutôt des recommandations.
J’ai donc fouiné et passé de nombreuses heures à chercher sur internet, demandé à des amies et d’autres familles voyageuses ce qu’elles utilisaient et les différentes méthodes de chacun.
Nous partons avec différents manuels.
Pour Gabriel CE2 :
– J’ai téléchargé tout le programme sur le site de l’académie en ligne. Ce sont les cours du CNED séparés en séquences avec toutes les matières. J’ai trouvé ça complet et rassurant pour moi d’avoir un guide complet.
– Les 2 fichiers ainsi que le manuel des enseignants pour la méthode Singapour en Mathématiques.
– 1 livre de lectures de chez Hatier – Etincelles
– 1 manuel de dictée
– 1 manuel pour l’orthographe
– Le site internet « Lutin Bazar » regorge de bonnes idées
– Le jeu multimalin pour les tables de multiplication
– Le livre de Mini Loup pour l’Anglais

Pour Maxence en GS :
– Tout le programme de Moyenne Section avec le livre « Toute ma maternelle » de chez Hachette.
– Mon cahier maternelle Grande Section de chez Nathan.
– Je découpe, je colle, j’apprends GS de chez Hatier.
– Différents jeux de société, Mes premiers mots, Babar les lettres, Les lettres des incollables
– La malette des Alphas

Je suis certainement partie avec beaucoup trop de chose, mais pour le moment je ne regrette pas car cela me permet d’alterner régulièrement entre révision et nouveaux apprentissages, de m’adapter à eux et à leur niveau. Nous pouvons changer de support quotidiennement donc ils ne se lassent pas.

Notre rythme

Ils ont demandé assez vite à démarrer l’école ! A ma grande surprise, car je pensais débuter en même temps que les copains en Septembre !! Je me suis mise au travail plus vite que prévu pour être claire dans mes explications et nous avons démarré le 15 Août. Je me mets la pression pour le moment mais cela fait partie de mon fonctionnement, on va se laisser le temps de voir comment ça se passe. N<ous essayons de faire 2h du lundi au vendredi. Lorsque nous allons visiter un musée on ne fait pas forcément d’école à proprement parler mais nous nous servons de cette visite pour discuter de ce que nous voyons, travailler le vocabulaire et se situer sur la frise chronologique. Nous nous servons également du quotidien pour l’autonomie, la dextérité, la motricité et l’apprentissage en tout genre. Dès que c’est réalisé sous forme de jeu ils n’ont pas l’impression d’apprendre.

Ceci est vraiment notre expérience personnelle, chaque famille que nous rencontrons a sa propre méthode, son propre rythme, donc je ne conseille rien et je n’ai pas la prétention de dire que notre méthode est mieux ou moins bien mais en tout cas nous y mettons du coeur et de l’énergie !

[ngg src= »galleries » ids= »9″ display= »basic_thumbnail »]
Emilie

1 réflexion au sujet de « L’école en voyage »

Notre quotidien en voyage – Vivre d'AventurePosted on 5:02 - Oct 1, 2019

[…] de l’académie en ligne et tous les manuels que j’ai achetés avant de partir (voir notre article sur l’école). C’est parfois difficile de trouver la bonne pédagogie lorsque la leçon semble acquise et […]

Laissez votre message