Notre quotidienPratique

Nos conseils pour survivre à la neige en camping-car

Après une semaine sous la neige dans les Dolomites en Italie, nous avons plusieurs conseils à vous partager pour partir aux sports d’hiver en camping-car en toute sérénité et sécurité.

C’était une première pour nous, alors nous nous sommes bien renseignés avant de partir puis nous avons surtout expérimenté et mis en place de petites astuces simples et pratiques afin de déjouer le froid.

Cette liste devra en partie être adaptée en fonction de votre véhicule et surtout de votre résistance au froid…

Les impératifs avant de prendre la route :

  • Mettre des pneus neige. Nous avons opté pour les Michelin Agilis Crossclimate 4 saisons, homologués neige mais avec l’avantage d’être adaptés à tous types de terrains.
  • Avoir des chaînes adaptées à la taille des pneus, avec des maillons d’une épaisseur de 16mm pour supporter le poids du véhicule. Il parait qu’il est préférable d’en avoir pour les 4 pneus mais au moment où nous les avons acheté il n’y en avait qu’une paire. C’est à priori suffisant mais tous les avis divergent sur cette question… A voir!

Nos conseils sur place:

  • Avoir une protection thermique extérieure pour protéger le pare brise et les fenêtres latérales. L’idéal est d’en avoir une longue qui vient également protéger le capot et l’ensemble de la cabine. De notre côté, nous avions déjà une protection intérieure pour l’isolation à mettre au niveau du tableau de bord et des fenêtres latérales. Ça protège assez bien du froid mais cela crée de la condensation et du givre s’est formé à l’intérieur (voir photo)!! Je pense que la prochaine fois nous en achèterons un (Compter environ 200€ en fonction des modèles, en voici un).
  • Passer une vitesse plutôt que de serrer le frein à main. Cela évite de bloquer les mâchoires et de ne plus pouvoir repartir.
  • Pour les eaux grises, si comme nous, vous avez un bouchon à l’extrémité de votre évacuation, il faut l’enlever car le restant d’eau dans celle-ci gèlera à coup sûr (cf photo !). Dans le camping où nous étions, tout le monde vidait tous les jours en plaçant sa cassette ou un seau en dessous. Il est également conseillé de mettre une poignée de gros sel dans la cuve pour éviter le gel.
  • Éteindre la pompe à eau en cas d’absence car si la température passe en dessous de 8°C, le chauffage se mettra en sécurité et purgera le système. Si la pompe est éteinte, ce n’est que le ballon d’eau chaude qui se vide et non toute la cuve.
  • Pour lutter contre le froid… le chauffage:
    • Pas le choix, il faut le mettre en permanence pour protéger les canalisations du gèle. La journée si on n’est pas dans Captain, on baisse le thermostat pour garder une température de 8°C minimum pour éviter que le chauffe eau se mette en sécurité et se vide. Le soir nous le mettions plus fort pour atteindre 19/20°C, nous aurions pu mettre plus mais économie de gaz oblige… on rajoutait un pull !
    • Il permet également de réduire la condensation dans l’habitacle.
    • Compter une bouteille de gaz pour 4/5 jours maximum (nouvelle méthode de transport des bouteilles en photo).
    • Si on est branché sur le 220 v, certains utilisent un petit chauffage électrique, je pense que cela peut réduire la consommation de gaz mais ne la remplace pas car le circuit de chauffage d’origine passe dans les cuves et placards et cela me paraît indispensable.
  • Pour lutter contre la condensation et les moisissures :
    • Aérer le camping-car tous les jours,
    • Ouvrir les portes des placards pour que l’air puisse circuler partout,
    • Eviter le plus possible que des objets soient en contact avec les murs (ex: les coussins d’assises qui restent collés aux murs et qui s’humidifient avec la condensation),
    • Surélever le matelas de la capucine.

Pour encore plus de confort :

Notre meilleur ami est “LE PLAID”

  • Le rideau de séparation entre la cabine et la cellule est fermé tout le temps et nous avons rajouté un plaid par dessus pour vraiment parer toute la déperdition de chaleur.
  • Pareil pour la porte d’entrée. Nous avons perforé un plaid aux extrémités et l’avons suspendu à des crochets.
  • Le Pilou-Pilou, c’est le paradis, c’est le pull tout douillet en polaire. Emilie ne le quittait pas beaucoup à l’intérieur!
  • La bouillotte pour le soir c’est un petit plus assez cosy !
  • Nous avons toujours nos tapis, c’est aussi un plus pour l’isolation du sol.

Avec tout cela, il ne vous reste plus qu’à savourer au mieux votre séjour à la montagne.
N’hésitez pas en commentaire à rajouter vos petites astuces…

PS: Bien penser à fermer la porte et les fenêtres (merci les enfants !) et s’il neige… il faut grimper sur le toit pour la retirer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *